S'identifier - Contact

Bonjour, paul !

Mots-clés : ,

 Décidement, la techinque n'est pas avec moi, encore ce matin.... Mon ordi me mange tout ce que j'écris, ou bien c'est moi qui ne clique pas où il faut....
 Je vous disais donc que j'ai fait un rêve  assez amusant. J'ai rêvé que j'avais un fils.... ! Oui oui oui... Vous avez bien lu. Et comment je sais que c'était un fils ? Et bien, parce que il portait un prenom de petit garçon ! Donc, c'était un fils.... Mais de pennis, poit du tout. Enfin, je veux dire que j'en ai pas le souvenir... Mais comment savais je que c'était un garçon ?..... Son prenom ! je vous dis.... Et vous, comment savez vous qu'un chat est un chat, et pas une chatte ?.... Et bien, s'il miaule, c'est un chat, et si elle miaule, c'est une chatte !.... Et bien moi, c'est pareil... Par contre, je n'ai pas vu de petite pennis... Vous êtes marrant, vous.... Le prenom me suffisait, à moi, pour savoir que c'était un garçon !.... Et puis il y avait un truc assez marrant, c'est que une fois né, il ne detestait pas retourner à l'intérieur de mon ventre, le soir, pour y dormir.... sympa, le truc, hein.... Allez, soyez honnête. Reconnaissez que ça vous en bouche un coin, ça, hein....Et chaque soir, c'était pareil !.... Et dans la journée, les sage femmes considéraient que ça suffisait, ce petit manège, hein.... Qu'il fallait sortir... definitivement... Mais non, lui il rentrait, en soirée, comme les poules au poulailler.... C'était vraiment rigolo... Mais je sais d'où ça me vient, ce truc. Enfin, un peu. Charlotte est là, ce week end, et  à son expo, elle a vu un truc qui l'a amusé. C'était un oreiller, qui  comportait des capteurs sensoriel. Quand on posait sa main doucement sur l'oreiller, on voyait, on sentait les empreintes d'une autre main, de l'intérieur de l'oreiller. Exactement comme comme on peut sentir un coude, ou un genou, quand on aproche du terme de la grossesse.... Vous savez, vous, les mamans, plus que les papas, peut être... Cette sensation.... et Charlotte trouvait ça vraiment troublant.
 Oui, pour en revenir au fait que ce soit un garçon, pour moi, ça ne fait aucun doute.... et soyons bien clair, ça n'est pas qu'il n'avait pas de pennis , c'est que je n'ai pas regardé... Pour moi, le doute n'était absolument pas de mise.... La preuve, j'étais tellement contente d'avoir un garçon, que étant bien possèssive, je l'accueillais en mon sein chaque soir..... N'empêche, je suis bien consciente que je vous en mets plein les mirettes, sur ce coup là..... Je suis désolée pour le prenom, je ne m'en souviens pas.... On dira qu'il s'appellait Paul..... d'accord ?... Pour de vrai, n'empêche, si j'en avais eu un je l'aurai appellé Paul.

Mots-clés : ,

Version imprimable | Actualités | Le Samedi 29/11/2008 | 1 commentaire


Commentaires

 


Marie | Le Dimanche 30/11/2008 à 10:13 | [^] | Répondre

Archives par mois